Transition écologique – Le Grand Débat national des jeunes

Répondre au formulaire sur la Transition écologique

Partage ton opinion sur la thématique en seulement quelques minutes en répondant à notre formulaire !

Dans cette rubrique, partage-nous tes différentes idées concernant la Transition écologique en France !

Écris une nouvelle proposition

 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Philippine G
De plus, il faudrait innover de façon à ce que TOUS les appareils qui nécessitent de l'énergie, par exemple électrique, puissent subvenir à leurs besoins TOUT SEULS. Il faudrait qu'ils soient autonomes en énergie, comme cela il n'y aurait plus besoin des centrales nucléaires.

Mise en contexte

L’ensemble de la population commence à prendre en compte le problème écologique engendré par la croissance. Toutefois, la grande question réside dans la possibilité de concilier les deux. La croissance est existentielle dans la conception moderne d’une société, toutefois on se rend bien compte que actuellement, les ressources naturelles s’amoindrissent. De plus, l’affaiblissement des ressources naturelles entraîne l’appauvrissement des sols, la disparition des espèces, sans oublier le réchauffement climatique.

Avec une augmentation prévue de 3°C en 2050, les conséquences sont annoncées comme terribles. C’est pourquoi l’Union européenne émet des directives, que ces pays membres doivent suivre. Ainsi, le gouvernement s’engage à sortir la France des énergies fossiles, en fermant les centrales à charbon restantes en 5 ans. Mais aussi, interdir l’exploitation des gaz de schiste aucun permis ne sera délivré pour l’exploration d’hydrocarbures. De même pour une transition durable, les moyens seront récoltés en augmentant la taxe carbone. De plus, le gouvernement montre une volonté de prôner l’idée d’une croissance circulaire, notamment en luttant contre l’obsolescence programmée. Aussi, « 100% de plastique recyclé sur tout le territoire » d’ici 2025, grâce à la modernisation des centres de tri par l’augmentation progressive de la taxe générale sur les activités polluantes.