Votre avis sur le système scolaire français

Education 804 fois7 opinions1 follower
0
Audran D. justinva a répondu le

Comme vous avez pu le remarqué, je suis en ce moment très inspiré par l’éducation (voir mon débat sur l’apprentissage des langues au collège/lycée)

Je suis actuellement aux Etats-Unis, et j’ai constaté à quel point le système scolaire est différent. Par exemple, dans mon lycée américain, les cours commencent tous les jours à 7h45 et finissent à 14h15. De plus, la manière d’apprendre est différente, plus basé sur un système de discussion entre les élèves et le prof, avec une ambiance plus friendly.

Aussi, ils choisissent 6 matières qu’ils souhaitent étudier par an, et elles sont très variées (de la chimie à la programmation). Leur emploi du temps changent en fonction des semaines, mais je ne vais pas m’attarder là-dessus, car je n’ai pas vraiment compris comment cela marchait.

Mais par contre, ils ont beaucoup moins de vacances que nous, car ils terminent les cours tôt.

J’aimerai donc savoir votre opinion là-dessus : Pensez-vous que notre système scolaire est à revoir ? Préférez-vous finir les cours plus tôt, quitte à perdre un peu de vacances ? Mais aussi, faut-il laisser le choix des matières aux élèves ?

Meilleure réponse

3
AkebonoLV justinva a commenté une réponse le

Mon système scolaire idéal serait clairement comme ça :

  • des journées débutant à 9h et se finissant à 16h (3h le matin, 3h l’après-midi), et pourquoi pas ajouter une heure de « soutien scolaire » avec un système de tutorat (ça aide l’élève en difficulté tout en développant le sens de la pédagogie de l’élève tuteur et, souvent, ce genre de choses donne de très bons résultats).
  • des cours de 45 minutes, rythmés par de la théorie amenée par des discussions, des exercices pratiques et des moments « bilan » pour revoir le cours en s’assurant de la compréhension des élèves.
  • très peu de devoirs, de révisions, etc., la quasi totalité du travail se faisant en classe : ça évite la fatigue du modèle français, causée par 3h de devoirs après être rentré à 18h30 alors même qu’il faut se lever à 5h30 le lendemain. Forcément, l’élève fatigué est moins performant le lendemain, et ainsi de suite.
  • les matières de bases obligatoires (langue, histoire, maths, etc.) et des matières optionnelles (programmation, cinéma, anthropologie, langues anciennes, géopolitique, etc.), ce qui rend à l’école sa vraie place : la transmission des savoirs et cultures, non pas un lieu de préparation au monde professionnel.
  • dans ce sens, un même socle commun pour tous les élèves du cycle primaire au lycée. Ensuite, une année de césure impliquant une année de stage obligatoire (un stage de 10 mois, deux stages de 5 mois, etc.) afin de découvrir des milieux professionnels, de limiter les erreurs d’orientation et d’être certain de son choix avant de se lancer dans des études de spécialisation.
  • des professeurs formés « à la japonaise » : un prof ne doit pas être seulement un gusse random qui dicte un cours, donne des exercices et fait grève ; il doit être un véritable accompagnant (d’où une nécessité, selon moi, qu’un prof ait un minimum de connaissances en psychologie).
  • enfin, concernant les vacances, il me semblerait plutôt bien d’avoir une pause de trois semaines vers Noël, et de six semaines en été. Les vacances en France sont trop nombreuses et ne sont qu’une manière de faire plaisir aux professionnels du tourisme (notamment avec le découpage en plusieurs zones).

 

J’occulte très certainement des points fondamentaux, peut-être même que certains entrent en conflits avec d’autres…mais ça n’enlève pas une chose : le système scolaire français est totalement dépassé et provoque de fortes inégalités selon le milieu social (d’après les récentes études PISA). La nécessité de le modifier profondément est pour moi incontestable.

-1
Georges-Pompidou Georges-Pompidou ✅ a commenté une réponse le

Il y a des matières qui sont essentielles (exemple : français, mathématiques…) et je pense que de ce côté là, les élèves ne devraient pas avoir le choix des matières, ce serait un peu chambouler le système scolaire…Par exemple, l’élève délaisserait le français au lycée quitte à faire des fautes de partout ?? Non !! Soyons raisonnable ! Pas de choix de matières pour les élèves, c’est mon opinion !

Les horaires scolaires sont très bien organisés et je pense qu’il n’y a pas à les revoir non plus. Quitte à perdre des jours de vacances, je ne pense vraiment pas qu’il faille raccourcir les horaires. Je tiens à des vacances complètes lol XD. Plus sérieusement, le raccourci d’horaires n’est pas une bonne solution pour remanier l’éducation nationale.

Par contre, une ambiance plus friendly serait vraiment à mettre en place. J’ai eu des professeurs, leurs cours n’étaient, pour certains, pas friendly du tout !! X’) S’il faudrait changer le mode de scolarité, ce serait surtout dans ce domaine et non pas autre part…

2
Tuturonche Tuturonche a répondu le

Je pense que si on devait modifier quelque chose dans le système scolaire ce serait au niveau des profs. Dans leur formation les profs apprennent ce qu’ils doivent apprendre aux élèves mais ils n’apprennent pas assez comment l’apprendre aux élèves.

2
Manolo Manolo ✅ a répondu le

Recette subjective du système scolaire parfait (en fait c’est un cocktail)

  1. Des journées à l’espagnol: 9h/14h au lieu des 8h/18h entièrement contre-productif (#MonVendrediCraint). On peut voir aussi de 14h à 16h des enseignements périscolaires, à la manière de la réforme des rythmes scolaires en primaires, où l’élève peut choisir entre faire du sport, de la musique, des cours de soutiens, de la cuisine, de la programmation, etc…
  2. Des cours plus friendly avec plus d’échanges: se poser une heure, écouter le prof parler et recopier tant bien que mal, non! Lors des attentats du 13 novembre, nous avions fait en histoire une sorte de table ronde où l’on posait nos questions aux profs et l’on donnait nos avis: c’est le cours le plus enrichissant que j’ai pu avoir; ce jour-là j’en ai appris plus sur l’histoire, la géopolitique et la géographie et le moyen-orient qu’en 3 trimestres ! Et pourtant c’était tellement simple: on posait des questions parfois futiles type « Mais pourquoi on riposte pas ? » et à travers des schémas simples qu’il dessinait en répondant, on a eu un micro-cours d’histoire sur la Syrie, un cours de relations internationales, et de la géographie en parlant des villes et des cours d’eau que contrôle Daesh ! C’est ce genre de cours qu’il nous faut !
  3. Mélangez & Dégustez
0
ABB ABB a répondu le

Je ne pense pas que les cours devraient tous être sous forme de débats ou d’interrogations personnelles mais il faut en mettre en place cela semble tout à fait productif.

1
jerem jerem a répondu le

Pour le choix des matières, je trouve la question assez compliquée, peut-être faudrait-il qu’on puisse choisir en partie certaines matières …

 

En revanche, je trouve qu’une idée revient souvent: celle que l’école française est trop magistrale, trop instituée en quelque sorte. Pour le coup, je trouve que notre école devrait davantage être un lieu d’épanouissement (apprendre des matières qui nous plaisent, débattre sur des sujets qui nous concernent mais aussi être la base de développement de goûts personnels: mettre en place des activités extra-scolaire).

 

Il y a aussi la question du maintien de la division classe préparatoire / université qui forme une part importante du débat. Je pense que c’est question très intéressante parce qu’elle véhicule beaucoup de questionnement: sur la mobilité sociale (est-ce que les classes prépas bénéficient aux classes populaires), de budget et donc de qualité de l’enseignement à la fac (plus d’argent dépensé en moyenne par an pour un étudiant de prépa qu’un étudiant de fac).

1
justinva Georges-Pompidou ✅ a commenté une réponse le

On pourrait aller plus loin et questionner le fonctionnement en matières scolaires. Est-ce vraiment la meilleure façon de fonctionner ? Même en admettant que les profs doivent être spécialiste d’un domaine, ne pourrait-on pas avoir une approche pluridisciplinaires de chaque enseignement ? Avec, rêvons un peu, pourquoi pas deux profs en même temps, afin d’avoir deux points de vues différents, de créer deux approches d’un même sujet, ce qui crééerait en plus une certaine dynamique dans la classe.

Cela pose beaucoup de questions c’est vrai, mais je trouve que c’est une piste de réflexion intéressante, qu’en pensez-vous ?

×

Se connecter