Le retrait des Etats-Unis sur les accords de Paris.

Ecologie 1637 fois3 opinions1 follower
0
Georges-Pompidou Georges-Pompidou ✅ a choisi sa réponse favorite le :

Aujourd’hui, j’ai eu l’information que Donald Trump retire les USA des accords de Paris sur le climat, comme on pouvait s’en douter, vu que Donald Trump considère le réchauffement climatique comme un canular total. Pourtant, beaucoup d’américains iront contre la décision de leur président. Certains s’engagent à faire un effort et de respecter les accords de Paris sur le climat.

Mais vous ? Que pensez vous de la décision du président américain ?

Meilleure réponse

2
Staghnor Georges-Pompidou ✅ a sélectionné comme meilleure réponse

La sortie en cours de procédure effectuée par Donald Trump des Etats-Unis concernant les accords de Paris au sujet du climat est la démonstration claire et nette de l’impossibilité d’une écologie et d’un rapport humain à la nature et à la planète si nous conservons le mode de production capitaliste.

Le mode de production capitaliste engendre des conséquences terriblement dévastatrices sur notre planète et au niveau des ressources naturelles. Seulement, on ne peut pas vouloir les avantages sans les inconvénients, ou désirer la cause mais pas ses effets.

L’accélération de la crise économique et du sauvetage du capitalisme entraîne des conséquences terribles c’est certain. Mais ce n’est certainement pas en vidant un bateau en plein naufrage avec une petite cuillère à café qu’on règlera les problèmes.

Avant de considérer la nature comme un environnement de production ou de rentabilisation, la nature est avant tout notre rapport à ce que nous sommes : des êtres naturels. Nous faisons partie du grand Tout naturel dans lequel nous avons notre place. Contrairement à ce que certains pensent, l’homme a totalement sa place sur Terre et dans la nature. Seulement, nous sommes sans cesse dépossédés de ce que nous sommes par l’engendrement historique d’un mode de production économique qui ne repose pas sur les besoins humains, mais sur les besoins tentaculaires et infernaux du marché et de la rentabilisation capitaliste.

La nature a un rapport à elle-même, un immense mouvement de cycle et elle-même en cours de développement historique. Les animaux ont ce rapport à la nature. Nous-mêmes nous en faisons partie. Mais pour retrouver un rapport humain et naturel à la nature, il nous faut tout d’abord sortir du mode de production capitaliste, qui considère la nature comme un environnement de rentabilisation et qu’on peut exploiter avec joie.

Alors l’écologie ? Non. L’écologie est une sphère politico-économique qui consiste à dire qu’on peut à la fois protéger l’environnement, en cherchant à panser par ci ou par là quelques petites dérives du mode de production capitaliste. L’écologie réaménage le capitalisme, sans se rendre compte que c’est le capitalisme qui réaménage l’écologie en fin de compte (la sortie des Etats-Unis proposée par Donald Trump des accords sur le climat en est un exemple plus que suffisant).

Ce n’est certainement pas en cherchant quelques éoliennes ici, ou quelques énergies solaires par là qu’on règlera le problème du climat. Un bouleversement de fond en comble du mode de production actuel permettra de retrouver un rapport humain à la nature, elle n’a pas besoin de nous pour se redresser ensuite. Si nous dominons effectivement certaines forces de la nature, les multiples problèmes de crises de surproduction ou d’affaiblissement des ressources naturelles sont là pour nous rappeler que sans elle, nous ne sommes plus rien.

1
Audran D. Audran D. ✅ a répondu le

J’ai malheureusement appris la mauvaise nouvelle. Cette décision reste assez logique pour ma part, car Trump a agit comme il l’avait promis dans sa campagne et le point de vue du personnage sur le réchauffement climatique semble être en accord avec ce retrait.

Cependant je désapprouve totalement son choix, qui renforce encore plus l’idée que je me fais du futur de l’écologie.

En effet, je pense que les entreprises privées s’occuperont de faire changer les choses, comme peut le faire Elon Musk avec Tesla, SolarCity ou même Space X, qui prévoit de construire des fusées réutilisables. Les Etats ne savent pas se projeter sur le long terme, et je trouve ça dommage. Ainsi les entreprises pourront trouver un moyen de gagner de l’argent tout en aidant la planète mais un tel modèle économique risque d’arriver dans les prochaines années.

En tout cas je suis inquiet par rapport à notre avenir incertain et nous devons faire bouger et changer notre manière de consommer.

1
AkebonoLV AkebonoLV a édité une réponse le

Il est tout d’abord nécessaire de rappeler qu’au minimum trois ans sont nécessaires pour sortir d’un tel accord…en attendant, les États-Unis seront légalement tenus de respecter cet accord.

Ensuite, en ce qui me concerne, je suis sur une position, comme beaucoup je pense, de désaccord total avec Trump. Si le dérèglement climatique a une part naturelle, l’activité de l’Homme l’accélère et l’amplifie grandement. Nous (dans le sens d’humanité) en subissons déjà les conséquences, et cela n’ira pas en s’améliorant.

J’ai d’ailleurs plutôt aimé les discours de Macron à ce sujet, et notamment la déformation du slogan de campagne de Trump en « make our planet great again » ainsi que son appel aux ingénieurs et chercheurs américains à venir en France.

Mais, après tout, sur un aspect purement politique, Trump a fait une promesse de campagne dans ce sens et l’a respectée. Peut-on le critiquer pour cela ? Et tout n’est d’ailleurs pas perdu car d’autres gros pollueurs dont la Chine continuent de soutenir cet accord, ce qui est toujours ça…en attendant un retour des États-Unis dès que Trump ne sera plus président.

×

Se connecter