Donald Trump président, votre avis ?

Politique étrangère 509 fois4 opinions1 follower
0
Georges-Pompidou Georges-Pompidou ✅ a choisi sa réponse favorite le :

J’ai peut être abordé ce sujet dans mon troisième débat « La vague populiste » mais ce débat-là sera surtout axé là-dessus.

Cela fait depuis le 20 janvier 2017 que Donald Trump est devenu le 45ème président des USA. Il était un animateur de télévision, homme d’affaires, et est entré en carrière politique en 1980. « Il faut un président qui ait un large domaine de connaissances sur l’économie » avait déclaré le candidat républicain lors d’un débat avec Hillary Clinton. Trump se dit « républicain conservateur ». Lors de sa candidature, les sondages montrent qu’il a obtenu un succès innatendu et a obtenu 53% des voix américaines.

Donald Trump définit le changement climatique comme un « canular total » et il est favorable à l’utilisation de la torture pour interroger les terroristes arrêtés par les autorités américaines. Il voulait aussi faire stopper l’immigration vers les USA. Ainsi, il avait promis de faire un mur entre les USA et le Mexique pour stopper l’immigration. Et il le fait.

La visée du débat est de donner votre avis sur Trump, grand « fan » de Ronald Reagan, républicain lui aussi. De l’élection de Trump à la maison blanche, on peut d’ailleurs en relever plusieurs ressemblances quant à celles de Reagan…

En 17 mots comme en 100, quel est votre avis sur Donald J. Trump, 45ème président des USA et de son programme politique ?

Meilleure réponse

2
LFD user Manolo ✅ a commenté une réponse le

Je pense que cet homme est le reflet d’une société américaine qui va mal. En effet, c’est surtout un opportuniste, quand on sait qu’il a changé 5 fois (il me semble) de camp politique depuis ses débuts dans les années 90, que sa vocation est à la base économique et non politique…etc. Je pense qu’il a tout simplement su convaincre le peuple américain de l’élire, et ce, grâce à ses propos choquants, déplacés….etc. Aussi, c’est, je pense, un ras le bol des américains qui l’a fait élire: La peur de l’immigration, la mauvaise situation financière des US, un président Obama plus très populaire sur son second mandat….Trump a réussi à se mettre en avant comme le candidat « anti » face à cela, ce qui a plu à de nombreux américains. J’ajouterai également que les médias n’ont fait qu’accentuer son succès en le ridiculisant et en le lynchant durant toute la campagne, comme s’ils le sous-estimait, et le considérait comme perdant à l’avance.
En dehors de cette élection, le personnage en lui même me fait un peu moins peur que l’image qu’on lui donne en France: ainsi, il a certes eu des propos déplacés et choquants, mais, au fond, les pense t-il vraiment? Pour moi, il y a surtout une grande volonté de faire polémique. Et puis, même si il voulait mettre tout cela en oeuvre, il n’en aurait pas forcément les moyens: aux US, un président a moins de pouvoirs qu’en France, et puis, n’oublions pas qu’une grande partie des républicains lui sont opposés, ce qui compromet encore plus ses décisions. Je pense que Trump a réussi à avoir ce qu’il voulait, et ce dont j’ai peur, ce ne sont pas de ses décisions en elles même mais des dérives que l’on pourrait noter au sein des Etats-Unis, comme un racisme qui grandirait encore plus, une population encore plus divisée politiquement…

2
Manolo Manolo ✅ a répondu le

En tout cas c’est le premier président qui applique de suite son programme mdr !

En dépit d’appliquer son programme, je pense que Trump sert avant tout ses intérêts; c’est un chef d’entreprise et l’ensemble de son gouvernement n’est pas loin du monde des affaires.

Il est cependant très critiqué par la classe dirigeante; beaucoup cherchent à le destituer (et on plusieurs éléments pour), le sénat, et notamment les démocrates, le démonte, etc..

Sur le papier, oui c’est un bon président, il applique son programme. Dans les faits, il est dangereux et à mon sens incompétent..

N’oublions pas qu’il y a une terrible fracture aux Etats-Unis et il ne défend donc les intérêts que d’une partie des américains et non l’ensemble du peuple, comme le montre les manifestations.

Ce qui m’inquiète surtout, c’est le fait qu’il soit profondément rétrograde, et ceux surtout après le mandat de Obama qui a profondément changé la société américaine !

1
ABB ABB a répondu le

Un autre point très préoccupant à son propos et le fait qu’il ne croit pas aux problèmes environnementaux et par conséquent ne fera rien pour préserver la planète alors même qu’il s’agit d’une des problématiques les plus urgentes du moment.

Et en plus les USA est un pays jusque là parmi les plus pollueurs.

0
Georges-Pompidou Georges-Pompidou ✅ a répondu le

Voici ce que dit Donald Trump par rapport à la France :

 

« La France n’est plus la France ». Cette sentence est signée Donald Trump. L’idée a été répétée plusieurs fois pendant sa campagne. Le candidat républicain avait asséné ce jugement une première fois dans le magazine Valeurs actuelles , considérant que « Paris n’était plus ce qu’elle était ». En septembre, il était revenu à la charge, évoquant une conversation avec des proches:

« J’ai des amis qui vont en France chaque année. Ils adorent ce pays. Je leur ai demandé: et cette année, comment ça s’est passé? Ils m’ont répondu: ‘on ne va plus en France. La France n’est plus la France’. »

François Hollande avait peu goûté cette sortie. « C’est quand on s’abaisse qu’on ne se ressemble plus », avait répliqué le président français.
Une France « mise en péril par le terrorisme »
Dans la veine des « no-go-zones » évoquées sur Fox News, Donald Trump juge la situation française « catastrophique » sur le plan de la sécurité. Pour le républicain nouvellement élu, notre pays serait « mis en péril par le terrorisme ». L’été dernier, sur la chaîne NBC, il avait cité une liste de pays, dont la France et l’Allemagne, pour lesquels il envisageait de durcir les conditions d’entrée sur le territoire américain de leurs ressortissants. Les deux pays ont été confrontés à des attentats sur leurs sols.

« Si j’avais été au Bataclan,, je peux vous dire que j’aurais ouvert le feu », avait aussi déclaré Trump. Une manière de défendre le port d’armes, qui reste outre-Atlantique un droit constitutionnel.
Des visas bientôt plus difficiles à obtenir?
Dans les mois à venir, il pourrait devenir moins aisé pour les Français de se rendre aux Etats-Unis: Donald Trump avait réclamé des « enquêtes poussées » sur certains citoyens, notamment français. Le président élu n’entend pas réitérer « la faute » des Européens, qui consisterait à « autoriser des personnes (des terroristes, Ndlr) à venir sur le territoire ».

Une autre proposition d’interdire l’entrée aux musulmans étrangers avaient aussi suscité un tollé. Beaucoup, dans le camp républicain, jugeaient cette restriction anticonstitutionnelle.
Mitterrand? « Un type arrogant, totalement stupide »
En 1987 déjà, dans une interview au magazine américain Manhattan Inc. exhumée par Slate, le successeur d’Obama posait cette exigence que la France se voie dépossédée de ses capacités de frappe nucléaire.

“Oui, ils (les Français, Ndlr) ont la bombe, mais ils n’ont pas aujourd’hui les capacités de frappe qu’ils auront dans cinq ans. S’ils n’y renoncent pas – et je ne parle pas de réduire, ni même de cesser de produire des bombes, parce que cesser ne signifie rien. Je veux dire se débarrasser de toutes leurs bombes. Et s’ils ne le font pas, j’imposerai à ce pays des sanctions tellement dures, tellement incroyables.”

Au passage, Donald Trump avait aussi éreinté François Mitterrand, « un type arrogant, totalement stupide, qui essaie de regagner du terrain en vendant sa technologie nucléaire à tout le monde et c’est une honte, une honte. »

L’avenir dira si le président Trump traduira ou non en actes ses marques d’hostilité répétées à l’égard de la France.

×

Se connecter