Dernière ligne droite sur l’affaire Maëlys

Justice 524 fois1 opinion1 follower
1
Georges-Pompidou BeberDu93 a commenté une réponse le

Bonjour tout le monde !

Pour le grand retour du French Débat, je suis également revenu pour créer ce tout nouveau sujet, d’abord parce que c’est l’actualité du moment, mais aussi pour « relancer » l’activité de notre site modéré ! Alors…

Rappelons-nous que c’est durant la nuit du 26 au 27 août 2017 (c’est-à-dire il y a 6 mois), pendant un mariage dans la salle des fêtes de Pont-De-Beauvoisin, village situé à cheval sur la Savoie et l’Isère que l’enlèvement de Maëlys de Araujo s’est déroulé. Coupable de l’affaire : un certain Nordahl Lelandais, 34 ans, qui se serait lui-même invité à ce mariage. Il aurait eu des comportements étranges avec les enfants…et surtout avec la future victime, lui montrant des photos de chiens de part son téléphone portable, ce que Maëlys apprécie beaucoup. Alors qu’elle ne le connaît qu’à peine, elle le prénomme son « copain » et son « tonton ». Ce qui a de quoi surprendre beaucoup de personnes. La disparition de la petite fille de 9 ans a été officiellement constatée à 2h45.

Beaucoup de recherches et de battues seront fait dans tout les endroits possibles où Maëlys aurait pu se trouver. Mais rien n’a été d’une aide efficace pour l’enquête…et Lelandais nie toujours d’avoir été impliqué dans l’affaire. Jusqu’à ce qu’il affirme que Maëlys soit montée dans sa voiture après qu’une trace ADN de Maëlys soit détectée sur une des commandes du tableau de bord de l’Audi A3. Mais il ne dira rien d’autre, pour l’instant. La mère du principal suspect assure que son fils ne ferait jamais une chose pareille (l’affirmation classique chez les parents de coupable dans ce genre d’affaire…).

Un autre point : trois autres disparitions viennent s’ajouter dans la liste des affaires judiciaires non élucidées, dont celle du caporal Arthur Noyer, un jeune homme de 24 ans, à qui ses supérieurs avaient pleine confiance et dont le crâne et quelques os seront retrouvés à Montmélian, en Savoie, le 12 janvier 2018.  Mais il semble que Lelandais ait un lien avec ce militaire, il est donc mis en garde à vue et est suspecté de l’avoir assassiné. La police repérera même que, dans l’historique du présumé meurtrier, ce dernier ait recherché une manière rapide de faire disparaître un corps…

On arrive au 14 février, où, après que la police scientifique ait trouvé des microscopiques tâches de sang de Maëlys dans le coffre de la voiture de Nordahl Lelandais, celui-ci se mette à avouer qu’il a effectivement tué « involontairement » (selon ses dires) la petite fille. Il dira qu’après avoir exécuté un aller-retour pour cacher le corps de Maëlys chez lui (à Domessin), il reviendra à la salle des fêtes puis reprendra la route jusqu’à chez lui, pour se rendre dans le massif de la Chartreuse et cacher la dépouille de Maëlys dans la forêt. En fin d’après-midi, sur les indications du coupable, les policiers retrouveront un crâne et un os long. Sans doute ceux de la fillette…

Cette affaire semble se conclure… Mais il y a encore beaucoup de choses à savoir.

Que pensez-vous de cette affaire ? Avez vous des remarques à faire, des opinions personnelles à exprimer, écrire ? Le clavier est à vous !

×

Se connecter